sezame La Medina N° 16 : le Maroc le génie d'un peuple, entretien exclusif avec le Roi Mohammed VI
Imprimer
Après trois ans d'existence, la Fondation Mohamed V pour la solidarité peut déjà se targuer de beaux résultats. La population a été appelée à contribuer pour "lutter contre la pauvreté". Et pas loin d'un milliard de dirhams ont été reversés, directement ou par l'intermédiaire d'associations, aux Marocains les plus deshérités. Cela fait déjà trois ans que la Fondation Mohamed V pour la solidarité s’active sur tous les fronts. Trois ans que des femmes sont alphabétisées, que des enfants suivent des cours, que des centres sociaux sont construits, que des hôpitaux sont équipés… Ainsi depuis sa création, la Fondation Mohamed V aura investi près d’un milliard de dirhams (environ 100 millions d'euros). Pour recueillir autant de fonds, cette institution a tout d’abord instauré un rendez-vous annuel sous le nom de Campagne nationale de solidarité, où tous les Marocains, chacun à sa mesure, contribuent pour manifester leur solidarité à l’égard des plus faibles. Aussi en l’an 2001, la fondation a collecté près de 140 millions de dihrams grâce notamment à la vente de badges et de timbres, mais aussi grâce à de généreux donateurs qui n’ont pas lésiné pour contribuer aux projets de la fondation.
Le montant des dons ne cesse d’augmenter. Et pour cause… le bilan des actions de la fondation Mohamed V rassure et motive les Marocains à donner davantage. Ainsi en 2001, cette institution a permis à nombre d’associations, moyennant une aide globale de 11,5 millions de dirhams, de concrétiser leurs projets. Notamment l’association d'aide aux enfants délaissés Bayti, l’Amicale Marocaine des handicapés et d’autres. Mais l’essentiel de l’action de la Fondation Mohamed V réside dans des actions sociales pour le développement durable. Aussi 258 centres sociaux pour enfants et personnes âgées ont été rénovés, sans oublier quelques foyers de jeunes filles, ainsi que des centres pour les jeunes et des orphelinats qui ont été également remis aux normes et équipés.
Compte tenu de l’engouement des personnes concernées, d’autres projets sont aujourd’hui à l’ordre du jour et la création de résidences de jeunes filles et de garçons est prévue dans plusieurs villes du Royaume. Dans un registre similaire et toujours dans le cadre du développement durable, la fondation a mis sur pied plusieurs projets qui visent l’amélioration du niveau de vie des populations. Ils englobent aussi bien la formation professionnelle que la modernisation des outils de travail, ainsi que la transformation des produits locaux pour une commercialisation… sans oublier l’alimentation en eau potable et la construction de pistes rurales. Pour optimiser les chances de réussite de ces projets, la fondation a conclu des accords avec les associations villageoises qui sont à leur tour encadrés par les services administratifs locaux, et avec les associations de développement.
Mais les actions de la Fondation Mohamed V ne s’arrêtent pas là. En plus de pourvoir certains hôpitaux en matériel, elle distribue de façon ponctuelle des denrées alimentaires, notamment durant le mois de Ramadan. Ainsi en 2001, plus de quarante mille familles dans près de 71 villes ont bénéficié de distribution de nourriture et, en milieu rural, ils étaient 2 millions à avoir reçu un colis alimentaire d’une valeur d'environ 140 dirhams.
Mais aujourd’hui, la fondation intègre surtout dans son programme des actions qui s’inscrivent dans le cadre du développement durable. Celles-ci, qui occupent une grande place, permettront aux plus déshérités d’acquérir une certaine autonomie et d’améliorer véritablement leur niveau de vie.